IBOAT

OUT OF FOCUS # 11 – ARTHUR SATAN

Disciple du diable à l’apparence angélique, Arthur Satan n’a pas tant procrastiné durant ces divers confinements. Pendant 11 ans, celui que l’on retrouve à la guitare et au micro de JC SATAN, n’a cessé d’expérimenter en collectif. Le voici à présent aux commandes d’un album solo, prévu à la sortie chez Born Bad ce 25 juin. Avec, si vous êtes sages, une tournée dans les cartons. En attendant, Arthur dessine, tatoue chez l’Homme Invisible et, cuisiné par l’équipage de Blonde Venus, se prête à notre jeu de questions indiscrètes.

1 – A 15 ans, tu ressemblais à quoi ? As-tu une photo au fond d’un tiroir ? Et tu écoutais quoi ?
Hummm, à 15 ans j’étais une sorte d’infâme croisement entre un skater, un pseudo artiste exprimant son originalité à travers une garde-robe axée sur les oppositions de styles et un teufeur aux cheveux constamment colorés. J’étais cela dit déjà dessinateur et musicien. Dans l’âme du moins. J’écoutais beaucoup Queens of the Stone age et les Desert sessions, et les classiques depuis toujours (Beatles, Velvet underground, Kinks etc). Je n’ai pratiquement pas de photos de cette période (on avait pas encore les « photophones »), mais je dois pouvoir trouver un truc.

2 – Ta première grosse claque artistique ? Et ton souvenir le plus fou (concert, spectacle…) ?
Grâce à ma famille, j’ai pu voir vers 8 ans Bob Dylan, les Stone Roses et les Rolling stones ainsi que les Pink Floyd. Mais la vraie révélation, c’est la découverte de la musique indépendante à Bordeaux. Des gens que tu peux croiser dans la rue qui font une musique de titans. Du coup il y a eu un de mes premiers concerts à bordeaux avec LES FATALS et les SONIC CHICKEN FOUR. C’était comme voir un concentré de violence inouïe puis suivre avec les descendants directs du velvet… choquant pour un enfant. Puis les Magnetix, grace auxquels je découvre qu’un groupe de deux personnes peut sonner comme si ils étaient cinq…

 

3 – En mars 2020, le monde a basculé. Ta vie ressemble à quoi aujourd’hui ? Tes manques, tes envies, une anecdote, bonne ou mauvaise ?
Je n’ai pas un souci majeur à être enfermé vu que j’enregistre de la musique et je dessine en général. Du coup ça c’est pareil… j’ai carrément pu finir 3 albums avec 3 groupes pendant les confinements dont mon album solo que j’ai entièrement enregistré dans ma chambre. Mais bon. maintenant j’aimerais bien pouvoir vagabonder de soirée en soirée, bourré, comme avant.

 

4- Pourquoi es-tu créatif ?
Parce que le monde est comme un horrible cahier de coloriage acheté en station service et qu’il faut bien que certains se mettent à le colorier ou même à le redessiner. Et puis sinon, j’implose et je meurs.

 

5 – TON TOP 5

Un Film: y’en a trop mais peut être les Lone Wolf and Cub ( baby cart).

Un livre: Une prière pour Owen (ça a marqué mon enfance)

Un site web : http://halcyonrealms.com un geek qui parle d’artbooks.

Un plat: Boeuf au basilic thai

Un.e artiste: moebius

5 TITRES DE TA B.O : Il y a quoi dans ton casque en ce moment ? Une playlist à partager en 5 titres ?

 

 

Flight – johnny’s mixed up

 

 

Pour terminer, peux-tu te selfie-dessiner ?

RECEIVE THE IBOAT CALENDAR BY EMAIL

Sign up for the newsletter so you do not miss the agenda, our events, etc.

You will like also